Accueil > Classe Inversée > Comment on fait ? > Le projet Inverç@-Implic@active en allemand

Le projet Inverç@-Implic@active en allemand

vendredi 26 février 2016, par Pierre Rodriguez

>Laisser un commentaire sur cet article

D’autres chemins et des clés vers la réussite de l’élève.

Les objectifs :
- rendre l’élève plus actif en classe
- l’impliquer davantage dans son travail à la maison et dans la classe
- le responsabiliser
- le rendre de plus en plus autonome
- le mettre donc en situation de réussite

Comment ça marche ?
- en repensant les notions de temps et d’espace :
le temps de l’acquisition de savoirs et de savoir- faire ne se limite pas à celui de présence en classe , mais débute en amont de la séance et se poursuit après celle-ci , le professeur accompagne l’élève dans cet apprentissage dans et hors de la classe, avant, pendant et après le cours.
- en utilisant les atouts qu’offre le numérique :
l’élève dispose du matériel nécessaire à la réalisation des tâches demandées(s’enregistrer, visionner une vidéo, faire des recherches, collaborer en temps réel à un travail collectif, réaliser un travail de synthèse, écouter un document sonore... ), dispose en classe comme à la maison de toutes les sources et supports utilisés (afin d’approfondir , de réécouter, de travailler à son rythme)
Exemple 1
- avant la séance : l’élève visionne une courte vidéo dans laquelle sont insérées des questions posées par le professeur qui peut suivre en temps réel
le travail de l’élève : il le guide, l’invite à revoir ses réponses, le corrige et en fonction des difficultés rencontrées adapte la séance qui suivra ce travail. Cette vidéo peut aussi avoir comme objectif de susciter des questions
qui seront débattues ensuite en classe.
- pendant la séance en classe : les élèves confrontent leurs réponses, discutent de la compréhension du document et collaborent de manière active.

Exemple 2
- afin de mettre l’élève en situation de réussite , le professeur fournit en amont du cours des notions, du lexique, explique un point grammatical ( à l’aide d’une vidéo ou de tout autre support, )autant d’outils qui faciliteront la compréhension ou l’acquisition de nouvelles connaissances durant la séance.

Exemple 3
- les activités font appel le plus souvent possible à un travail collaboratif : collaboration entre élèves (entraide/réalisation de travaux en commun/ travaux de recherche partagés)mais aussi collaboration professeur /élève où le professeur se tient aux côtés de l’élève pour répondre au plus près à ses besoins.

Voir en ligne : la classe inversée en allemand au lycée Cormontaigne

Partager