Des élèves en stage de recherche

(actualisé le ) par Raphaël Fersing

Des chercheurs, un café, une bonne journée !

Nous sommes arrivés à l’IUT et avons découvert de jeunes chercheurs, forts sympathiques les uns comme les autres avec qui nous avons défini les différentes étapes à suivre lorsque l’on est chercheur. Ils nous ont exposé le sujet de nos travaux des trois prochains jours, la construction d’un écopaquebot ! Chaque groupe travaillera sur un aspect différent : la pile à combustible, les panneaux photovoltaïques , l’isolation et les éoliennes qui équiperaient ce bateau.

Durant cette première journée nous avons découvert notre meilleure amie...la machine à café, et notre pire ennemie...la salade niçoise (que nous avons du supporter durant trois jours :).

Le deuxième jour nous avons commencé à manipuler afin de vérifier les hypothèses que nous avions formulées la veille. Certains élèves ont mesuré l’efficacité de différents isolants, d’autres ont relevé l’énergie produite par des éoliennes, des panneaux photovoltaïques ou une pile à combustible. Par exemple, l’hypothèse d’un des groupe était de faire fonctionner un paquebot avec l’énergie solaire. Pour valider cette hypothèse, ils ont calculé l’électricité produite par un panneau photovoltaïque solaire au cours du temps, en fonction de la luminosité et de l’inclinaison du panneau. Ils ont aussi fait des graphiques montrant le taux d’ensoleillement reçu par le panneau.

Lors de ce stage, les études menées ne nous ont pas semblé complexes et nous avons pris plaisir à travailler.

La troisième journée fut la conclusion de notre travail acharné. Nous n’avions pas tout fini donc c’était un peu la panique car nous devions présenter nos travaux devant un jury très compétent dans le grand amphi. C’est à ce moment que nous avons découvert les recherches menées par les différents groupes, avons pu apercevoir nos erreurs et améliorer notre oral. Nous avons terminé par des présentations de la poursuite d’étude en IUT et par des échanges avec un professionnel du domaine de l’énergie.

L’heure des remerciements a alors sonné : CLAP DE FIN.

ARTICLE CO-REDIGE PAR LES ELEVES DE 1S 2, Année scolaire 2017/2018